Espace virtuel club astronomie URANIA

Forum de l'association d'astronomes amateurs Urania31 à Cugnaux (Banlieue de Toulouse)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Argentique, le Retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucien

avatar

Nombre de messages : 1169
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: Argentique, le Retour   Jeu 2 Jan 2014 - 16:49

Bonjour,

Comment faire du plein format pas cher ?
Ayant récupéré quelques reflex argentique 24x36, des années 80, je me mets à l'argentique. Il n'est jamais trop tard...
J'ai donc envie d'essayer de faire un peu d'argentique derrière un télescope (en autoguidage)

D'où ma question : comment s'assure-t-on de la mise au point, de façon précise, en argentique ?

Quelqu'un a-t-il une idée ? ou des souvenirs ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried
Admin
avatar

Nombre de messages : 2513
Age : 58
Localisation : Seysses
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Jeu 2 Jan 2014 - 17:38

Salut Lucien
Hélas, pas de contrôle en temps réel. Les aigrettes d'une étoile brillante feront l'affaire ou bien le masque de batinov.

En 2005 j'ai abandonné cette technique :
pas d'autoguidage
trop complique pour assemblé plusieurs poses courtes
budget élevé

J'ai encore le Nikon et l'adaptateur.
Ps, mes premiers cliches en 73 c'était des négatifs 60mm*90mm, ça doit toujours valoir le coup en grand champs à cause de la finesse du résult. Si l'aventure te tente je peut te prêter la bestace.

Bonne chance


Dernière édition par Siegfried le Ven 3 Jan 2014 - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urania.megabb.com
lucien

avatar

Nombre de messages : 1169
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Jeu 2 Jan 2014 - 17:59

Merci Siegfried,
C'est vrai qu'avec le masque de Bathinov ça doit marcher. Je n'y avais même pas pensé !

Et comment tu peut assembler plusieurs poses en argentique ?

A l'occasion, j'essaierai avec mon argentique. Dans un premier temps cela suffira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédéric METZ
Admin
avatar

Nombre de messages : 1988
Age : 43
Localisation : Plaisance du Touch
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Ven 3 Jan 2014 - 9:24

lucien a écrit:

J'ai donc envie d'essayer de faire un peu d'argentique derrière un télescope (en autoguidage)

C'est plus d'emmerdes que t'avantages non ? Bon courage ! :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.metz.free.fr
lucien

avatar

Nombre de messages : 1169
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Ven 3 Jan 2014 - 9:30

Certes...

Mais quand l'envie te prends...

Ceci dit, pour l'instant, le principal obstacle, ça reste la météo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédéric METZ
Admin
avatar

Nombre de messages : 1988
Age : 43
Localisation : Plaisance du Touch
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Ven 3 Jan 2014 - 9:40

Oui, quel temps pourri ! Et ca va durer encore quelques temps !  Crying or Very sad 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.metz.free.fr
Siegfried
Admin
avatar

Nombre de messages : 2513
Age : 58
Localisation : Seysses
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Ven 3 Jan 2014 - 12:48

Pour assembler plusieurs poses en argentique il faut superposer les négatives pile poil avant tirage, on n'a rien inventer en numérique, la manip est différente , c'est tout.
Aligner plus de deux négatives, ça devient vraiment dur. Bien sur, en te fera pas la manip au labo. C'est à cause de piètres services des labos que je m'étais lancé au développement photo dans les années 70.

Scanner les négatives puis les empiler, ça doit être plus facile à réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urania.megabb.com
lucien

avatar

Nombre de messages : 1169
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Ven 3 Jan 2014 - 12:54

Je me suis lancé dans le développement photo N&B également, il y a quelques mois.
C'est toujours aussi magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris A.

avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Portet sur Garonne
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Ven 3 Jan 2014 - 18:39

Bon courage pour tes photos en argentique !

J'ai vu que le masque de Bahtinov peut s'adapter à de faible diamètre comme les objectifs photo.

A la réception du nouvel objectif, j'essaierai dans adapter un !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel t150

avatar

Nombre de messages : 207
Localisation : Cugnaux
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Dim 5 Jan 2014 - 14:15

Smile Bonjour Lucien,
tu as dit plus haut:
Lucien a écrit:
comment s'assure-t-on de la mise au point, de façon précise, en argentique ?

Quelqu'un a-t-il une idée ? ou des souvenirs ???
Pour répondre à cette question, j'ai ressorti une archive. (Un bouquin de 1977 signé par Pierre Bourge, Jean Dragesco et Yvon Dargery; tous astrophotographes émérites à l'époque)

MISE  AU  POINT  A  TRAVERS  LA  VISÉE
REFLEX, La  plupart  des  astrophotographes  planétaires  effectuent  la  mise au  point en regardant à  travers  une  loupe  (ou  un  oculaire)  l'image  aérienne au  niveau  de  la  plage transparente  du  verre  de visée.  Mais il  faut  un  certain  entraînement  pour effectuer  cette  mise  au point  avec  une  précision  de l'ordre du 1/20 de mm sur  des  planètes  dépourvues de  contraste  comme  Jupiter  et  Saturne.  La  meilleure méthode  consiste  à  refaire  la mise  au point après chaque  prise  de vue.  Sur une  série  de clichés,  on
peut  ensuite  sélectionner  les  meilleurs  négatifs.
Les  personnes  atteintes  de  myopie ou  d'hypermétropie  effectuent  une mise  au point sans-problème  puisqu'elles accommodent  sur  les  traits gravés  sur  le  verre de  visée.
MISE  AU  POINT  PAR  LA  MÉTHODE  DE
FOUCAULT.  
L'astrophotographe  peut  être  amené à  utiliser  un  appareil  dépourvu  de  visée  reflex  ;
il peut  alors  effectuer  la  mise  au point  en regardant à  la  loupe,  l'image  projetée  sur  un  verre dépoli mis provisoirement  à  la  place  du  film  (le dos de l'appareil  étant ouvert). Mais il  existe  une  autre méthode,  due à  Foucault,  qui  est précise  lorsqu'il
n'y  a  pas de  turbulence.  Autrement,  la  précisionobtenue n'aboutit pas à  des  résultats  supérieursà  ceux obtenus  par la  méthode,  plus  facile,  de la mise  au  point  en  image  aérienne.  Le  procédé consiste  à "couper"  le  faisceau  lumineux  d'une étoile  au  niveau  du  plan du  film.  L'opération  est possible  seulement  avec les boîtiers  ouvrant  vers
l'arrière  ou  avec  des châssis  montés  sur des platines  utilisés  par  quelques  amateurs  pour  la photographie  des nébuleuses  et des  galaxies. Découper  un  morceau  de  plaque  métallique  de 1  mm d'épaisseur,  en forme  de triangle  rectangle de  35  mm  de  haut.  et  25  mm  de  base.  
Sur le  bord oblique,  former  un  biseau  d'abord  à la  lime puis  achever  le  travail  sur  une  pierre  à huile fine  afin  d'obtenir  un  tranchant sans  bavures. Appliquer  ce couteau  sur la  moitié  de  la glissière à  film  24 x  36  :  ce qui  a  pour effet d'obstruer  la moitié de  la  fenêtre,  le  biseau  étant tourné  vers l'extérieur.  Maintenir  le  couteau  en  place  à  I'aide
de  ruban adhésif. La  mise  au  point  n'est  possible  que  sur  un  instrument
stable.  Viser une  étoile brillante  et  I'amener  au bord  du  couteau.  Couper le  faisceau  de  l'étoile par  de  petits  déplacements  de  l'instrument  en alpha ou  en  delta. Manæuvrer  le  porte-oculaire, auquel  est fixé  l'appareil  photo en  cherchant  par tâtonnements  à  quelle  position  précise  le couteau coupe  le  faisceau  (par  de  très  petits  déplacements)
en  provoquant  un  obscurcissement  global,  uniforme et quasi instantané  de  toute la  surface  de l'objectif,  ou  du  miroir,  vu  à  travers  le  système optique  de  l'instrument.  Aussi longtemps  qu'une ombre arrive  d'un  côté ou  de l'autre,  le  couteau ne  se  trouve  pas  dans  le  plan  focal.  Lorsque  la mise au  point  est  réalisée,  retirer  le  couteau  et
charger  le film en prenant  soin de ne pas  dérégler
le  porte-oculaire. Pour  la  Lune  et les  planètes,  la  mise  au point  ( en image  aérienne  avec un  oculaire  de  12  mm, focalisé  sur le verre  de visée  d'un  reflex,  est plus
facile  et  au  moins  aussi  bonne.

...voilà, c'est peut-être un peu long mais c'est ainsi que pratiquaient nos "ancêtres"!
A+, amitiés,
Michel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien

avatar

Nombre de messages : 1169
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   Dim 5 Jan 2014 - 18:41

Merci Michel pour ces informations fort utiles.
Je vais étudier cela de près.

a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Argentique, le Retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Argentique, le Retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentique, le Retour
» Liens retour et partenariat
» Retour en arrière
» Le retour d'Élie.
» Saint Nicolas de Tolentino et commentaire du jour "Faîtes du bien et prêtez sans rien en retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Espace virtuel club astronomie URANIA :: Urania31 :: Photos :: Ciel profond-
Sauter vers: