Espace virtuel club astronomie URANIA

Forum de l'association d'astronomes amateurs Urania31 à Cugnaux (Banlieue de Toulouse)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Etoile symbiotique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
apricot

avatar

Nombre de messages : 1277
Localisation : Pibrac
Date d'inscription : 19/07/2013

MessageSujet: Etoile symbiotique   Sam 29 Avr 2017 - 7:01

Un bel exemple d'étoile symbiotique, la variable AG dans le Dragon (AG Dra), son spectre :



Le spectre est exprimé en unité d'énergie et non en unités relative ; J'ai mesuré la magnitude de l'étoile relativement à une étoile de référence, ce qui permet ainsi de calculer son "flux" (en erg/cm2/s/A). C'est intéressant pour suivre des variabilités d'intensités sur le spectre au cours du temps.

Les raies principales en émission annotées :




Le spectre est composite, un mélange d'une étoile froide, et d'une très chaude avec d'intenses raies nébulaires en émission. On "voit" ici une étoile binaire en interaction, avec une géante rouge froide (ici une type K2) et d'une étoile compacte (type naine blanche). Le vent stellaire projeté par la géante forme une région nébulaire autour de la compacte, qui accrète de la matière. La forte luminosité de la compacte ionise la nébuleuse pour former les raies en émission.





Les symbiotiques montrent des comportements éruptifs spectaculaires, avec une variabilité importante. Le système peut s'emballer en explosions thermonucléaire, comme une nova. Dans certains cas, les vents stellaires des deux étoiles, de vitesses différentes, produisent une onde de choc, ce qui génère un rayonnement X et une ionisation intense de la nébuleuse. D’autres éruptions sont produites par des phénomènes d’accrétion dans le disque.

C'est un type d'étoile très rare, on en connaît qu'environ 200 ! Certaines d'entre elles sont des nova récurrentes, qui pètent plus ou moins régulièrement. C'est le cas de AG Dra, qui montre une variabilité encore mal comprise, d’où sa surveillance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.astrobin.com/users/apricot/
Siegfried
Admin
avatar

Nombre de messages : 2513
Age : 58
Localisation : Seysses
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: Etoile symbiotique   Dim 30 Avr 2017 - 10:31

C'est étonnant des étoilas aussi rare ...

"qui pètent plus ou moins régulièrement" : Leur rareté devrait s'explique du fait que les scientifiques les évitent à cause de leur puanteur, tu as été bien courageux de braver ces odeurs. Wink

Belle explication avec la vu d'artiste qui illustre le phénomène.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://urania.megabb.com
 
Etoile symbiotique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etoile de mer jamais vue
» Une relation symbiotique fossile
» Eon de l'Etoile
» (Etoile) O.V.N.I vu une nuit...
» (Etoile) objet brillant 18 août dans le soissonais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Espace virtuel club astronomie URANIA :: Urania31 :: Spectro Photométrie Radio-astronomie-
Sauter vers: